Accéder directement au contenu

Publications

Anne Monier, « Le rôle du capital social dans la philanthropie d’élite transnationale : le cas des American Friends des institutions culturelles françaises »

Anne Monier,
"Le rôle du capital social dans la philanthropie d’élite transnationale : le cas des American Friends des institutions culturelles françaises", Socio-Economic Review, Volume 16, Issue 2, 1 April 2018, Pages 387–410

Si les élites peuvent être définies comme des personnes dotées de pouvoir et de ressources, cette étude se concentre sur l’une de ces ressources, le capital social, dans un contexte particulier : les organisations philanthropiques. Basé sur une enquête empirique qualitative menée en France et aux États-Unis sur les Amis américains des institutions culturelles françaises, cet article pose la question de savoir comment le « spectre » du capital social peut aider à comprendre la philanthropie d’élite transnationale et plus particulièrement les relations entre différents groupes d’élites. Nous soutenons que, pour mobiliser et impliquer les donateurs, les associations d’Amis Américains doivent trouver un équilibre entre le maintien de l’entre-soi et l’exclusivité (en s’appuyant sur un spectre de capital social étroit) et en s’adressant à des personnes de différents mondes, pays et types d’élites (en utilisant un large spectre), et ce d’autant plus que leur caractère transnational rend plus difficile la collecte de fonds.
 

Partager cet article :